Contacter l’assistance DIRECT ENERGIE

Vous trouverez sur cette page spécialisé sur la marque DIRECT ENERGIE l’ensemble des informations de contact comme : téléphone, site internet, horaires, pages facebook @TeamTotalDirectEnergie etc…

Assistance DIRECT ENERGIE

Assistance DIRECT ENERGIE par téléphone

Appelez par téléphone le service ci-dessous pour obtenir une mise en relation avec l’assistance DIRECT ENERGIE.

Disponibilité du service de mise en relation avec DIRECT ENERGIE : 

Assistance DISPONIBLE



Exemples de services prises en charge pour l’assistance DIRECT ENERGIE :

    • Obtenir de l’aide sur la marque DIRECT ENERGIE
    • Problèmes technique avec le produit / service DIRECT ENERGIE
    • Un service d’assistance DIRECT ENERGIE est hors service pour vous (HS)
    • Vous avez besoin d’aide à propos de la marque DIRECT ENERGIE

Informations DIRECT ENERGIE sur leur page Facebook. Vous trouverez sur cette page Team Total Direct Energie les informations de la marque DIRECT ENERGIE qui propose des services dans des catégories ci-dessous :

Catégories

Équipe sportive professionnelle

 

Service professionnel

 

Entreprise

 

 

L’adresse de la page Facebook est http://www.teamtotaldirectenergie.com/

Dernière mise à jours des informations sur cette page : 

  • Pseudo : @TeamTotalDirectEnergie
  • Nombre de fans : 151364

Site internet DIRECT ENERGIE

Vous trouverez plus d’informations sur votre besoin d’assistance en vous connectant à l’adresse https://total.direct-energie.com/

Ce que propose DIRECT ENERGIE sur total.direct-energie.com

 

Le fournisseur d'électricité et gaz Total Direct Energie

 

Découvrez le fournisseur d'énergie Total Direct Energie : une nouvelle marque, une énergie moins chère et des services pour vous aider à faire baisser votre facture. Jusqu'à 10% d'économies !

Questions le plus souvent demandé à l’assistance DIRECT ENERGIE

Retrouvez les questions posées à @TeamTotalDirectEnergie :

Description des services et produits DIRECT ENERGIE

Qui est la société DIRECT ENERGIE ? Quel service propose t’elle ? Historique Team Total Direct Energie

Le 18 avril 2018, la major pétrolière française Total S.A. a annoncé l’acquisition de 74,33% du capital de Direct Energie dans le cadre d’une transaction évaluée à environ 1,4 Md€. Au prix de 42 € par action, l’offre valorise Direct Energie à environ 12,5x son EBITDA attendu pour 2018. Cette opération permet à Total de poursuivre son développement sur le marché résidentiel du gaz et de l’électricité en France et en Belgique.

A propos de Total

Total S.A. exploite des installations de production de pétrole et de gaz, des stations-service ainsi que des sites de raffinage et de chimie dans plus de 130 pays. L’entreprise couvre l’ensemble de la chaîne de valeur allant de la découverte à la commercialisation de l’énergie sous différentes formes. Aujourd’hui, Total compte 1,5 million de clients dans son portefeuille, emploie plus de 98 000 personnes et gère 903 filiales consolidées pour fournir de l’énergie aux consommateurs du monde entier.

Historiquement, l’entreprise a été très active en termes de fusions et acquisitions. En 2011, elle a acquis une participation de 64,65 % dans l’entreprise photovoltaïque SunPower pour 1,38 milliard de dollars. En 2016, l’entreprise a acheté le fabricant français de batteries Saft Groupe dans le cadre d’une transaction évaluée à 1,1 milliard d’euros. En outre, en 2017, Total a accepté d’acheter des actifs de gaz naturel liquéfié à Engie S.A. pour 1,5 milliard de dollars et a également acquis Maersk Oil pour 7,45 milliards de dollars. Au cours de l’exercice 2017, la firme a déclaré un chiffre d’affaires total de 171,5 Mds$, contre 149,7 Mds$ l’année précédente. Total a également annoncé une amélioration de son bénéfice net, qui a augmenté de 39,3 % par rapport à l’année précédente, passant de 6,20 milliards de dollars pour l’exercice 2016 à 8,63 milliards de dollars pour l’exercice 2017.

A propos de Direct Energie

Direct Energie S.A. est le troisième plus grand fournisseur français d’électricité et de gaz, s’étendant progressivement au secteur énergétique belge depuis 2014. Le groupe actuel est né de la fusion de Poweo et de Direct Energie en 2003. L’entreprise sert désormais plus de 2,6 millions de clients et livre une quantité record de 22,6 TWh d’énergie par an. Direct Energie opère dans toutes les parties de la chaîne de valeur énergétique en étant impliqué dans la production, la fourniture et la distribution d’électricité et de gaz naturel, ainsi que dans les énergies renouvelables. Il a misé sur l’expertise technique, l’excellence de ses relations avec ses clients et sa capacité à innover pour favoriser son développement. En outre, le groupe se concentre sur l’intégration verticale afin d’améliorer les marges.

Le modèle d’entreprise s’est avéré fructueux au cours des dernières années, l’entreprise ayant connu une forte croissance de ses revenus et de ses marges grâce à l’augmentation des segments résidentiels et à l’acquisition soutenue de clients. Au cours de l’exercice 2017, la société a enregistré des revenus totaux de 1,97 milliard d’euros, soit une augmentation de 16,2 % par rapport à l’année précédente. Direct Énergie a également déclaré une marge brute de 287 M€ en 2017, contre 234 M€ en 2016 (+23 % en glissement annuel). Enfin, au cours de l’exercice 2017, la société a enregistré un EBITDA de 143 millions d’euros (+21,2 % en glissement annuel).

Aperçu du secteur

L’industrie du pétrole et du gaz se caractérise par la subdivision en activités commerciales en amont et en aval. L’amont consiste en l’exploration et l’exploitation ultérieure de puits pour amener le pétrole ou le gaz à la surface. L’aval, quant à lui, couvre les processus de raffinage des produits pétrochimiques et des produits chimiques spécialisés, ainsi que le commerce et l’expédition du pétrole. En outre, elle comprend les segments de la distribution, du marketing et des services qui mettent le produit sur le marché.

La faiblesse des prix du pétrole ces dernières années a provoqué une vague de consolidation dans l’industrie, en particulier dans le secteur en amont, entraînant des fusions et une restructuration de la dette dans tous les secteurs. Maintenant que les opérations sont plus rentables et que les prix augmentent à nouveau, les bénéfices, ainsi que les flux de trésorerie disponibles, augmentent en conséquence. Les entreprises ont ainsi pu recommencer à investir et plusieurs géants de l’énergie ont décidé d’élargir leur champ d’action dans le secteur des services publics d’électricité. Dans la partie aval de la chaîne de valeur, le ralentissement a été plus faible et les sources d’énergie alternatives semblent être des investissements fructueux. En Europe notamment, au cours de la dernière décennie, les décideurs politiques ont créé à la fois une législation et des incitations commerciales telles que des subventions et des bourses de recherche pour réduire la production de carbone du secteur. Total et Royal Dutch Shell, qui comptent parmi les plus grands groupes énergétiques d’Europe, se sont développés sur les marchés du gaz et de l’électricité dans le cadre de leurs stratégies plus larges de transition vers un système énergétique à faible émission de carbone. Cela permet également de se prémunir contre le risque de fluctuation des prix du pétrole et de garder une longueur d’avance sur le marché en termes d’innovation.

En outre, de nouveaux réseaux de distribution électrique seront également nécessaires pour connecter les sources de production renouvelables comme l’éolien offshore ou les panneaux solaires, et l’introduction de réseaux intelligents pourrait encore accroître les besoins d’investissement. Le stockage de l’énergie devrait avoir un impact considérable sur l’ensemble de la chaîne de valeur de l’électricité, car il a le potentiel de remplacer les centrales électriques vieillissantes, d’améliorer les systèmes de transmission et de distribution existants et de remanier ainsi des marchés énergétiques entiers.

Structure de l’opération

Le 18 avril, Total S.A. a annoncé un accord pour l’achat proposé de 74,33% du capital social de Direct Energie. La compagnie pétrolière française a offert une prime de 30% par rapport à la valeur des actions le 18 avril. La valeur totale s’élève à environ 1,4 milliard d’euros, ce qui représente une valorisation estimée à 12,5 fois l’EBITDA attendu de Direct Energie pour 2018.

Une fois l’acquisition réalisée, Total a l’intention de déposer une offre publique d’achat auprès de l’Autorité des marchés financiers, proposant le même prix – 42,0 € – pour les actions encore négociées sur Euronext Paris. Si le pourcentage d’actions non apportées ne dépasse pas 5%, Total prévoit de demander un retrait obligatoire. La transaction devrait être réalisée au cours du troisième trimestre 2018 et elle sera financée par la trésorerie disponible de Total. La transaction est soumise à l’approbation de la Commission européenne, l’autorité antitrust responsable, et au processus d’information et de consultation des groupes de représentation des employés concernés, comme l’exige la loi.

Raison d’être de l’opération

Alors que le monde se tourne vers les énergies vertes, les grandes compagnies pétrolières sont confrontées à une menace croissante liée à la baisse de la demande de sources d’énergie à forte teneur en carbone sur le long terme. Le changement climatique et la pollution sont les principales raisons de l’abandon des sources d’énergie traditionnelles telles que le charbon et le pétrole. Les trois plus grandes compagnies pétrolières européennes, Shell, Total et BP, ont adapté leurs stratégies à ce nouveau scénario : par exemple, Royal Dutch Shell a été le protagoniste de ce changement, annonçant son engagement à investir chaque année 1 à 2 milliards de dollars dans les « nouvelles énergies » jusqu’en 2020. Total, cependant, n’est pas en reste et voit dans le secteur du gaz et de la distribution une opportunité à long terme de se protéger de la crise pétrolière. L’acquisition de Direct Energie intervient après que la société a racheté le fournisseur d’énergie belge Lampiris en 2016 et une partie de la société américaine d’énergie renouvelable Eren. Elle permettrait donc de poursuivre les efforts de l’entreprise pour développer une stratégie bas carbone en développant la production et la distribution d’électricité et de gaz en France et en Belgique.

L’opération permettrait également de consolider l’entrée de Total sur le marché français de la distribution en combinant ses 1,5 million de clients actuels de gaz naturel et d’électricité avec les 2,6 millions de clients de Direct Energie. Total a pour objectif de servir 6 millions de clients en France et 1 million en Belgique d’ici 2022. L’opération améliorerait encore le positionnement du groupe pétrolier français sur le segment de la production d’électricité en combinant les 1,35 GW produits annuellement par Direct Energie – dont 800 MW proviennent du gaz et 550 MW de sources renouvelables – et les 900 MW produits par Total. Au-delà des chiffres, l’opération ferait de Total le troisième acteur français sur le marché de la fourniture d’énergie. En raison d’une concurrence accrue, la domination d’EDF et d’Engie a récemment été contestée et Total émergerait en outre comme le principal fournisseur alternatif d’énergie.

Enfin, alors que la rentabilité des énergies renouvelables est encore remise en question, le gaz s’en sort mieux en termes de rentabilité et est considéré comme l’alternative propre au pétrole et au charbon. La stratégie de Total semble donc adaptée aux défis qu’elle devra relever à moyen terme et au-delà.

Réaction du marché

Mercredi, immédiatement après l’annonce, l’action Direct Energie a bondi de 30% à 42,06 €, rattrapant ainsi les 42 € par action offerts par Total. La réaction a également été positive pour Total lui-même, passant de 48 € par action (niveau autour duquel il flottait depuis le début du mois d’avril) à plus de 50 € par action. Le marché a accueilli favorablement l’opération car elle est perçue comme cohérente avec la stratégie de Total et fait suite à une série d’opérations visant à renforcer son positionnement dans la partie la moins polluante du spectre des producteurs d’énergie.

Conseillers financiers

Direct Energie a été conseillé par Rothschild & Co, tandis que Lazard a agi en tant que conseiller financier de Total.

  • DIRECT ENERGIE fait partie de l’index : D
  • DIRECT ENERGIE fait partie de la catégorie : Équipe sportive professionnelle

KD :

 24h/24, 7j/7