Contacter l’assistance ADOBE

Vous trouverez sur cette page spécialisé sur la marque ADOBE l’ensemble des informations de contact comme : téléphone, site internet, horaires, pages facebook @Adobe etc…

Assistance ADOBE

Assistance ADOBE par téléphone

Appelez par téléphone le service ci-dessous pour obtenir une mise en relation avec l’assistance ADOBE.

Disponibilité du service de mise en relation avec ADOBE : 

Assistance DISPONIBLE
APPELER au 0890248809 * 0890248809 0,80 € / min

*Disponibilité : 7j/7 et 24h/24

Service de renseignement : le site [rootdomain] est un service privé d’information et de renseignement distinct des marques et des services publics non-affiliés à celles-ci.

 



Exemples de services prises en charge pour l’assistance ADOBE :

    • Obtenir de l’aide sur la marque ADOBE
    • Problèmes technique avec le produit / service ADOBE
    • Un service d’assistance ADOBE est hors service pour vous (HS)
    • Vous avez besoin d’aide à propos de la marque ADOBE

Informations ADOBE sur leur page Facebook. Vous trouverez sur cette page Adobe les informations de la marque ADOBE qui propose des services dans des catégories ci-dessous :

Catégories

Produit/service

 

Entreprise

 

Services d’achat

 

 

L’adresse de la page Facebook est http://www.adobe.com/

Dernière mise à jours des informations sur cette page : 

  • Pseudo : @Adobe
  • Nombre de fans : 1328062

Site internet ADOBE

Vous trouverez plus d’informations sur votre besoin d’assistance en vous connectant à l’adresse https://www.adobe.com/fr/

Ce que propose ADOBE sur www.adobe.com

 

Adobe : outils de création, de marketing et de gestion documentaire

 

Adobe révolutionne les expériences numériques à travers le monde. Nous aidons nos clients à créer, diffuser et optimiser leurs contenus et applications.

Questions le plus souvent demandé à l’assistance ADOBE

Retrouvez les questions posées à @Adobe :

Description des services et produits ADOBE

Qui est la société ADOBE ? Quel service propose t’elle ? Historique Adobe

Adobe Inc, anciennement (1982-2018) Abobe Systems Incorporated, développeur américain de logiciels d’impression, de publication et de graphisme. Adobe a joué un rôle déterminant dans la création du secteur de la publication assistée par ordinateur grâce à l’introduction de son langage d’impression PostScript. Son siège social est situé à San Jose, en Californie.

Création d’Adobe

La société a été fondée en 1982 par John Warnock et Charles Geschke. Alors qu’ils travaillaient au centre de recherche (PARC) de Palo Alto (Californie) de Xerox Corporation, les deux informaticiens avaient mis au point un langage de programmation spécialement conçu pour décrire la position, la forme et la taille précises des objets sur une page générée par ordinateur. Ce langage de description de page, connu plus tard sous le nom de PostScript, décrivait des objets tels que des lettres et des graphiques en termes mathématiques, sans référence à un ordinateur ou à une imprimante spécifique ; tout dispositif capable d’interpréter le langage serait en mesure de générer une représentation de la page à toute résolution prise en charge par le dispositif. Lorsque Xerox a refusé de commercialiser cette technologie, Warnock et Geschke ont créé leur propre société, en lui donnant le nom d’un ruisseau situé près de chez eux.

La révolution de la publication assistée par ordinateur

En 1983, Apple Computer, Inc. (aujourd’hui Apple Inc.), acquiert 15 % d’Adobe et devient le premier détenteur d’une licence PostScript. En 1985, Apple a lancé la première imprimante PostScript compatible avec le Macintosh, la LaserWriter, basée sur un moteur d’impression laser développé par Canon Inc. La LaserWriter comprenait des rendus PostScript de plusieurs polices de caractères classiques et un interprète PostScript – en fait, un ordinateur intégré dédié à la tâche de traduire les commandes PostScript en marques sur chaque page.

Par rapport aux options d’impression précédemment disponibles pour les ordinateurs personnels, la combinaison de l’impression PostScript et de l’impression laser représentait une avancée spectaculaire en termes de qualité typographique et de souplesse de conception. Associées à PageMaker, une application de mise en page développée par Aldus Corporation, ces technologies ont permis à n’importe quel utilisateur d’ordinateur de produire des rapports, des prospectus et des bulletins d’information d’aspect professionnel sans équipement lithographique spécialisé ni formation – un phénomène qui est devenu connu sous le nom de publication assistée par ordinateur.

Au départ, de nombreux imprimeurs et éditeurs commerciaux se sont montrés dédaigneux, car la production des imprimantes laser ne répondait pas aux normes professionnelles. Mais les fabricants de périphériques de sortie à plus haute résolution appelés imageurs, menés par Linotype-Hell Company, ont suivi l’exemple d’Apple en accordant une licence PostScript, et en quelques années, ce langage est devenu courant dans le secteur de l’édition.

La guerre des polices

Adobe a fait son premier appel public à l’épargne en 1986. Bien que son chiffre d’affaires ait atteint 168,7 millions de dollars en 1990, les relations entre Adobe et Apple se sont détériorées à la fin des années 80 en raison des droits de licence PostScript. En 1989, Apple a annoncé son intention de vendre ses actions Adobe, de collaborer avec Microsoft Corporation au développement d’un clone PostScript amélioré et d’introduire sa propre technologie de rendu des polices, appelée TrueType. Pendant plus d’un an, ce conflit, connu sous le nom de « guerre des polices », a secoué le monde de l’informatique et de l’édition avant qu’Apple et Adobe ne parviennent à un compromis. Dans le sillage de cet accord, Microsoft a abandonné son clone PostScript et adopté TrueType pour ses systèmes d’exploitation Windows.

Logiciels d’application

Au cours des années 90, les recettes d’Adobe provenant des licences PostScript n’ont cessé d’augmenter, tout comme ses ventes de polices PostScript ; à la fin de 1998, la bibliothèque de caractères Adobe comprenait plus de 2 500 polices. Toutefois, une part toujours plus importante des revenus de la société provient de la vente de logiciels d’application, initialement pour la plate-forme Macintosh, puis pour les systèmes d’exploitation UNIX et Windows. La première application de ce type, lancée en 1987, était Adobe Illustrator, un logiciel de dessin basé sur PostScript destiné aux artistes, aux concepteurs et aux illustrateurs techniques. Adobe Photoshop, une application de retouche d’images photographiques numérisées, a suivi trois ans plus tard et est rapidement devenu le programme le plus populaire d’Adobe. Il s’agit de l’une des premières applications commerciales dotées d’une interface permettant aux développeurs externes de mettre à disposition de nouvelles fonctionnalités par le biais de modules externes au sein du programme principal ; de nombreux développeurs ont tiré parti de cette « architecture ouverte », contribuant ainsi à asseoir la domination de Photoshop dans sa catégorie.

Les années suivantes, Adobe a ajouté de nombreuses autres applications, principalement par le biais d’une série d’acquisitions. En 1991, elle a lancé Adobe Premiere, un programme de montage de productions vidéo et multimédia. En 1994, la société a acquis Aldus et son logiciel PageMaker. L’année suivante, Adobe a acheté Frame Technology Corporation, le développeur de FrameMaker, un programme conçu pour la production de manuels techniques et de documents volumineux. Elle a également acheté Ceneca Communications, Inc. qui a créé PageMill, un programme de création de pages Web, et SiteMill, un utilitaire de gestion de sites Web. En 1996, Adobe a lancé son premier titre destiné aux consommateurs, un programme d’édition de photos simplifié appelé PhotoDeluxe.

Une autre initiative majeure de l’entreprise dans les années 90 – la famille de produits Adobe Acrobat – avait pour but de fournir un format standard pour la distribution de documents électroniques. Une fois qu’un document avait été converti au format PDF (Portable Document Format) d’Acrobat, quelle que soit son origine, les utilisateurs de tous les principaux systèmes d’exploitation informatiques pouvaient le lire et l’imprimer, avec un formatage, une typographie et des graphiques pratiquement intacts, via Acrobat Reader, une application que la société proposait gratuitement. Cependant, avec l’avènement d’Internet et son besoin de transferts de fichiers compacts, un format concurrent, le langage de balisage hypertexte (HTML), a érodé son marché. En 1998, le PDF est devenu le nouveau format d’image pour le système d’exploitation Macintosh.

En 1997, près de 80 % du chiffre d’affaires total d’Adobe provenait de la vente d’applications, et cette année-là, pour la première fois, le chiffre d’affaires des produits Windows a dépassé celui des produits Macintosh. En 2005, Adobe a fait l’acquisition de Macromedia, Inc. Outre Macromedia FreeHand (un concurrent majeur d’Illustrator), Dreamweaver (logiciel de création de sites web) et Director (logiciel de production de CD-ROM), Adobe a obtenu deux programmes innovants, Shockwave et Flash, pour la production et la distribution d’animations et de médias interactifs sur Internet en vue de leur affichage dans les navigateurs web. En 2008, Adobe Media Player a été présenté comme un concurrent d’iTunes d’Apple, de Windows Media Player et de RealPlayer de RealNetworks, Inc. Outre la lecture de fichiers audio et vidéo dans divers formats sur des ordinateurs personnels, Adobe Media Player a été adopté par plusieurs réseaux de télévision pour déployer des émissions de télévision sur Internet au format Flash très compact.

  • ADOBE fait partie de l’index : A
  • ADOBE fait partie de la catégorie : Produit/service

KD : 28